Les Amis des Animaux a.s.b.l.

Notre association :

Créée le 2 janvier 1986, notre association a pour but de développer au sein de la population une meilleure connaissance des animaux et de la nature et une plus grande conscience des problèmes animaliers susceptibles d’engendrer les comportements nécessaires à la protection des animaux et à la défense de la nature ».
Pour arriver à son but, nous agissons, grâce à nos membres, nos sympathisants et nos bénévoles, au niveau :
1°: de l’animation : gestion d’un refuge pour animaux abandonnés ou trouvés, agréé sous le numéro HK 30 50 10 70 qui accueille chiens, chats, oiseaux, petits animaux de compagnie;
2°: de l’information : renseignements divers sur les animaux; une liste des animaux perdus/trouvés mise à jour journellement et distribuée régulièrement auprès de divers médias de la presse écrite et les toutes-boîtes. Six fois par an, nous distribuons parmi nos membres une brochure d'information sur le monde des animaux.
3°: de la documentation : affiches, brochures, bibliothèque tant pour les écoles que pour les particuliers.

4°: de la sensibilisation : campagnes de protection animale.
Nos combats ont été multiples et variés : de la protection du kangourou en Australie, à l'interdiction de la chasse à courre en Wallonie, mais aussi l'interdiction de tests sur les animaux pour les produits cosmétiques, protection des chats afin qu'ils ne soient plus considérés comme des espèces chassables (c'est déjà le cas pour les régions bruxelloise et flamande et bientôt pour la R.W.).
Mais il est tout aussi indispensable de stériliser vos chats et vos chattes : leur avenir dépend d'une régulation des naissances. Pensez-y maintenant ! Une campagne permanente permet de faire stériliser les chats errants et les chats appartenant à des personnes à petits revenus.

 

Depuis le 28 novembre 2015, Les Amis des Animaux A.S.B.L. est scindée en deux associations distinctes :

- d'une part : le refuge, qui conserve le nom;

- d'autre part, "Au Service des Animaux" qui reprend les activtés suivantes :

a) Consultations sociales et stérilisations.

b) Placement temporaire.

c) Dépannage à domicile.

d) Banque alimentaire.

 

Pourquoi cette scission ? Tout simplement parce que seule l'activité de refuge permet une déduction fiscale des dons. Nous voulions conserver cet avantage pour nos donateurs qui contribuent ainsi au sauvetage de centaines d'animaux chaque année.

 

Les autres activités qui visent cependant à diminuer les abandons ne sont en effet pas reconnues par le Ministère des Finances !